Crédit photo : Jérôme Mansons, Parc National du Mercantour
 L’adieu aux Elynes

Même exposées au vent mauvais,
Chères Elynes, vous me survivez
Grâce à l’alliance préservée
Avec l’humus et le névé.

Et votre univers condensé,
Ô combien inhospitalier,
Tant de soins de ma pensée
Avaient tenté de le déplier.

Quand vient l’heure de trépasser,
S’évanouit le rêve insensé
De partager votre intimité,
D’être de votre éternité.


Ph. Choler - juillet 2022